Language and login selector start
Language and login selector end

Exposition individuelle: Aurore Pallet - L´hypothèse des halos non lumineux (terminé)

9 Mars 2013 jusqu'au 20 Avril 2013
  Aurore Pallet - L´hypothèse des halos non lumineux
Aurore Pallet, Appliquer l’ensemble des données, 2012, huile sur bois, 23 x 30 cm
 
  Galerie Isabelle Gounod

Galerie Isabelle Gounod
13, rue Chapon
75003 Paris
France (plan de ville)

Envoyer E-mail
tel +33 (0)148 - 04 04 80
www.galerie-gounod.com


Communiqué :

La Galerie Isabelle Gounod a le plaisir de présenter la première exposition personnelle de l'artiste Aurore Pallet, « l'hypothèse des halos non lumineux ».

A U R O R E

Quand un jeune peintre se hasarde à une première exposition, autrement dit quand il s'expose, il y a toujours du danger dans cette aventure. Le peintre est comme un soldat qui jaillit hors de sa tranchée pour se lancer vers l'ennemi.

À part qu'ici le danger est caché. Il est même inconnu. Il ne vient pas des mitrailleuses et des baïonnettes (encore que les critiques, quelquefois…), mais des regards qui vont se poser sur lui, sur elle.

Et d'abord, y aura-t-il des regards ? Des regards d'aujourd'hui, les seuls, pour le moment, qui importent ? Chaque artiste qui se propose, et qui du même coup s'expose, lance un large appel au regard. À notre regard. Il sait que, sans cet appui, il n'est rien. Il compte sur ce retour, le seul qui peut donner vie et sens à son travail.

Ainsi le peintre, qui travaille seul, est le moins solitaire des artistes. Il a besoin des autres. Il lui faut cette réponse de l'inconnu, de l'invisible, qui va lui révéler, le moment venu, ce qu'il ne savait pas de lui-même.

Aurore Pallet n'a rien à expliquer. Elle fait. Mais elle a besoin de nous pour savoir si quelque part elle a soulevé un écho, trouvé une réponse - même imprécise, même hésitante. La canne blanche indique à l'aveugle l'obstacle qu'il doit éviter. Notre regard apporte au peintre ce qu'il était incapable de voir.

Dans l'immensité incohérente du cosmos, une petite lumière vient d'apparaître. Regardons-la, avec nos yeux. Alors le peintre pourra nous avouer : Dites-moi ce que vous voyez, je vous dirai ce que j'ai fait.

Jean-Claude Carrière

« Avec ses peintures, Aurore Pallet plonge désormais dans les abysses, les grandes profondeurs sous-marines. Là, dans l'obscurité, en immersion, dans un monde froid, ses images se cristallisent et décident de surgir : là et nulle part ailleurs. « C'est dans la nuit que l'on peut enfin entrevoir les formes », explique-t-elle ; la nuit comme de la peinture noire, magiquement dense, permettant paradoxalement toutes les nuances, les plus beaux glacis, et toutes les transparences.

Aurore Pallet s'intéresse à l'astrophysique, à la matière noire - matière inconnue, non détectée, composant hypothétiquement une grande part de l'univers et pourtant non identifiable et non quantifiable - à toutes ces choses que l'œil humain ne pourra jamais voir, à la mesure d'une immensité que l'on ne pourra jamais comprendre. La peinture est une tentative pour attraper ces incommensurables mystères qui sont aussi ceux des souvenirs de l'enfance, ceux des cauchemars que l'on fait dans la plus grande solitude et qui nous laissent abandonnés dans la terreur nocturne, ceux des fantômes qui nous effraient alors que nous savons bien qu'ils n'existent pas. Aurore Pallet me parle ainsi de Guy Maddin, des voix que le cinéaste dit entendre dans sa maison d'enfance et du Cauchemar de Füssli, démon horrifiant assis sur le ventre d'une belle endormie, et finit par conclure : « nous sommes hantés par des fantômes, mais nous sommes aussi des fantômes, nous laissons bien notre reflet dans les miroirs ». Et il y a beaucoup de reflets dans les peintures, de jeux sur le double, la symétrie, l'inversion, les passages constants de l'image réelle à l'image virtuelle.

Léa Bismuth, critique d'art

Aurore Pallet est née en 1982. Diplômée Ensba Paris 2009, elle vit et travaille à Paris.

Expositions collectives (sélection):

2012, Family & friends, Backslash Gallery, Paris, Drawing Now - Salon du dessin contemporain, galerie Isabelle Gounod, Paris. 2011, L'exil, Backslash Gallery, Paris. Comm. Gaël Charbau, Parcours d'artistes, Pontault Combault, Marie Altmann/Aurore Pallet/Emmanuelle Zanni, Espace Ségur, Paris. 2010, Prière de :, Eglise St Roch, Paris. Comm. Odile Burluraux. Parti pris, Galerie Claudine Papillon, Paris, 55ème Salon de Montrouge, Lignes de chance, Fondation d'entreprise Ricard, Paris, comm. François Bouillon et Bernard Moninot. 2006, 20 Eventi, Villages des Sabines, Rome (exposition parrainée par Giuseppe Penone).

Nominée pour le Prix Sciences Po pour l'Art contemporain, 2013, 2ème Prix de dessin Pierre-David Weill, 2007.

Vernissage le samedi 9 mars à partir 16 heures

  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art