Language and login selector start
Language and login selector end

Exposition individuelle: Myriam Hornard - Keep dancing through the panic (terminé)

22 Octobre 2005 jusqu'au 26 Novembre 2005
  Myriam Hornard - Keep dancing through the panic
Myriam Hornard, Résine & photographie 2005
 
  Galerie Jacques Cerami

Galerie Jacques Cerami
Route de Philippeville 346
6010 Couillet
Belgique (plan de ville)

Envoyer E-mail
tel +32 (0)71 36 00 65
www.galeriecerami.be


l'artiste : Myriam Hornard Titre de l'exposition : Keep dancing through the panic
Vernissage : Vendredi 21 octobre de 19h à 22h
Exposition : Samedi 22 octobre au samedi 26 novembre 2005

Pour cette petite clef-ci

« Pour cette petite clef-ci, c'est la clef du cabinet au bout de la galerie de l'appartement bas : ouvrez tout, allez partout, mais pour ce petit cabiner, je vous défends d'y entrer et je vous le défends de telle sorte que s'il vous arrive de l'ouvrir, il n'y a rien que vous ne deviez attendre de ma colère »
Extrait de Barbe Bleue/Perrault
Extrait choisi par Myriam Hornard, octobre 2005
Exposition à la galerie Jacques Cerami

Dans les plis et replis des expositions vécues, dans ces émotions, on se souvient de quelques pièces de Myriam Hornard. Des tarlatanes imprimées, des coussins de papier peint, des photographies brodées, des capitonnages somptueux, des rideaux exubérants. Des tissus qui flamboient comme les premiers monochromes, avec cette plastique infaillible, ces histoires racontées en quelques mots de couleur.
Myriam Hornard explore nos alentours et leur pouvoir insoupçonné : celui des motifs d'un carrelage, du grain d'un mur, du velours d'un fauteuil. Elle a cette attention aux choses qui fait que la maison est un musée, le premier, mais aussi un huis clos spectaculaire, le dernier. Le monde est fait de ces riens qui nous construisent, qui nous retiennent, qui nous protègent, ces bastingages contre la mort, la folie, le vide. Tout ce qui pare, coiffe, double, fourre, maquille, corsète, ajoure, brille. Les peaux poudrées, les dentelles compliquées, les carrosseries astiquées, les ongles vernis, les services à café rutilants, les coiffures ouvragées, les tombes fleuries. Tout ce décor, de la peinture des lèvres au relief d'une moulure, jusqu'au dessin des étoiles dans la nuit. Tout cet attirail pour habiller l'angoisse, ces tentatives de séductions qui maintiennent en vie, ces manies indispensables, ces tragédies improvisées. Tout ce qui fait que le monde est monde et tient debout dans l'univers.

Extrait : François Liénard, Le Chalet de haute nuit, juillet 2001

  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art