Language and login selector start
Language and login selector end

Exposition individuelle: Frances Goodman - Keeping up appearances (Garder les apparences) (terminé)

12 Mars 2010 jusqu'au 17 Avril 2010
  Frances Goodman - Keeping up appearances (Garder les apparences)
Frances Goodman, Go beyond pain, Banner, 2008, Sequins, silk, thread. Ed. of 2, 64 x 66 x 7 cm, 25.20 x 25.98 x 2.76 inches
 
  AEROPLASTICS contemporary

AEROPLASTICS contemporary
32 rue Blanche straat
B-1060 Bruxelles
Belgique (plan de ville)

Envoyer E-mail
tel +32 (0)2 - 537 22 02
www.aeroplastics.net


Aeroplastics Contemporary a le plaisir de présenter la première exposition individuelle de l'artiste sud-africaine Frances Goodman, Keeping up Appearances (Garder les apparences). Les œuvres récentes mais aussi quelques anciennes permettront d'offrir une compréhension extensive et incisive de l'art de cette artiste.

Dans la continuité de l'intérêt de longue date de Goodman pour les obsessions, cette exposition est une étude objective en son, texte et sculpture, de ce qu'il advient de la condition humaine lorsqu'une certaine ligne psychologique est franchie.

A leur niveau le plus basique, les travaux de Goodman sont un examen détaillé de la manière dont la société contemporaine est capable de transformer des activités aussi inoffensives que manger, faire du shopping, faire de l'exercice ou prendre un médicament en des vices léthaux ou des obsessions dangereuses. De manière plus critique, son œuvre commente les conditions et pressions économiques et culturelles qui accélèrent cette perversion.

Mother's Little Helper (Le Petit Assistant de Maman) est une série de trois sculptures qui représentent des modèles précis de structures moléculaires des médicaments les plus prescrits du marché. La mise en ornement de ces formes peu familières tels des broches bijoux ou des cristaux va au-delà de la volonté de « garder les apparences ». C'est une référence paradoxale à l'absence d'emballage qui nous permettrait de reconnaître ces machines microscopiques sur nos étagères. Les spectateurs sont invités à chercher une corrélation entre les formes de ces surfaces brillantes et leurs effets sur la psyché.

Le travail en couches superposées de StealthWealth (Richesse sous couverture) est effectué à partir de véritables sacs de shopping des boutiques de mode, que Goodman a assemblés, en utilisant et modifiant les matériaux des faux sacs à main de luxe de la même marque. Ces hybrides grotesques sont une étude du caractère transitoire de la loyauté à une marque, dans un contexte de récession où certaines boutiques ont de fait arrêté de sigler leur sacs de shopping en réponse à la réticence de leur clientèle d'être « vus en train de consommer ».

« Nothing tastes as Good as Being Thin » (Rien n'a meilleur goût qu'être mince) et « Starve me Sane » (Fais moi mourir de faim sainement) ne sont que deux slogans parmi d'autres des œuvres à texte que Goodman a créées à partir des agrafes habituellement utilisées pour rendre les vêtements plus étroits ou plus larges. Intitulée « Bodycopy » (La copie corporelle), la série est une investigation des désordres alimentaires et des sous-cultures ainsi produites. Les slogans eux-mêmes sont issus de sites web tenus, en ligne, par des jeunes filles pro-ana (pro-anorexie). A nouveau, le travail fait référence à l'addiction, mais cette fois, l'emphase est mise sur la privation plutôt que sur plaisir. Dans un même temps, les pièces semblent suggérer qu'il existe un certain luxe implicite à choisir de ne pas manger.

Parmi ces œuvres plus anciennes, on retrouve « Young Guns », une grande installation audio-vidéo dans laquelle le visuel de deux jeunes hommes exécutant des poses formelles de compétition est accompagné d'une bande audio qui examine le sport si controversé et vilipendé qu'est l'haltérophilie. Le travail est présenté en conjonction avec les sculptures de la série Banners. Les surfaces de sequins sont travaillées sur un mode obsessionnel et très décoratif leur donnant une superficialité voyante qui semble en contradiction avec la sincérité des affirmations sur la vie d'un haltérophile.

  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art