Language and login selector start
Language and login selector end

Exposition individuelle: Nicolas Garait-Leavenworth - I see a stream of cars where no man has dared to drive before (terminé)

12 Avril 2013 jusqu'au 25 Mai 2013
  Nicolas Garait-Leavenworth - I see a stream of cars where no man has dared to drive before
Nicolas Garait-Leavenworth, I see a stream of cars where no man has dared to drive before
 
www.cortexathletico.com Cortex Athletico Galerie - Art Contemporain

Cortex Athletico Galerie - Art Contemporain
20, rue Ferrère
33000 Bordeaux
France (plan de ville)

Envoyer E-mail
tel +33 (0)1 75 50 42 65
www.cortexathletico.com


Troisième et dernière partie d'un cycle de recherches consacrées à l'Histoire, à la fiction et à l'espace, l'exposition I See A Stream Of Cars Where No Man Has Dared To Drive Before* est aussi le titre de l'œuvre éponyme dont la rivière de Los Angeles et les images qu'elle charrie avec elles sont à la fois point de départ et prétexte. La rivière sert ici de flux de conscience, comme lorsque l'on conduit a travers la ville en n'apercevant l'eau qu'au gré des échangeurs d'autoroute. Ainsi, l'œuvre est une exploration des différentes écologies de Los Angeles et des couches de narration qu'elles créent au sein de nos vies et des industries culturelles qui nous fa&cced il;onnent. Du lac d'Owen aujourd'hui desséché jusqu'a West Ocean Boulevard, du concept de genre a la criminalité, du jeu vidéo au mid-century design, l'oeuvre traverse le laboratoire du futur que Los Angeles est devenu : les réalités d'une architecture essentiellement transactionnelle, le bien-être, les sans-abris, les médicaments, le sport, la violence, la plage et les autoroutes, la lumière et la fiction, le désert et l'attention, l'huile sur le gravier, les routes et les perspectives étourdissantes, la gloire et la roche tarpéienne - et par extension, la construction mentale d'un labyrinthe ou tout semble écrit a l'avance.

D'autres œuvres entourent ce portrait en creux d'une ville impossible et incluent Home, montré pour la première fois dans sa totalité et consacré à Londres un an après les attentats de 2005. Un trop plein d'images que Nicolas Garait-Leavenworth a souhaité contrebalancer en invitant deux artistes à exposer avec lui : David Malek, artiste américain jouant sur une abstraction à la fois totale et fragile, et Guillaume Landron, dont les sculptures architecturées sont aussi mystérieuses qu'expressionnistes.

* Tiré d'un article du Los Angeles Times, le titre de l'exposition signifie : « j'imagine un flot de voiture à l'endroit même où personne n'a jamais osé conduire ».

Performance jeudi 11 avril à 20h, avec Lucy Lovelace
It Was Very Saint Laurent As Seen Through a Laurel Canyon Haze

  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art