Language and login selector start
Language and login selector end

Nouveau lieu d’exposition: Villa Manin, Passariano - Codroipo (Udine, Italie)


Views of the villa after restoration,
Courtesy Villa Manin Contemporanea

Fatigué de la triangulaire Milan-Rome-Turin, l'art semble finalement refuser les grandes villes italiennes, y préférant la province. Ce n'est malheureusement pas une décentralisation engendrée par le gouvernement comme c'est le cas en France - avec les Fracs - ou en Allemagne. C'est plutôt le résultat d'un engagement professionel des galeristes qui ont décidé d'investir leur énergie à emmener l'art contemporain en province et remporter le pari d'éduquer un public plus large. Parmi ces galeries privées, les meilleures exemples sont Continua à San Gimignano (Toscane) et LipanjePuntin à Trieste ((Friuli Venezia Giulia, Italie). Dans ce contexte, la Villa Manin Contemporanea - un centre pour l'art contemporain de très grande qualité, qui a ouvert ses portes en mai dernier - ne doit pas être uniquement considéré comme excentrique, même si elle se trouve à Passariano-Codroipo, un hameau apparemment au milieu de nulle part (en fait, à une heure à peine de Venise).
Le centre porte le nom du bâtiment qui l'acceuille, une villa Veneto spacieuse édifiée au 16e siècle pour la puissante famille Manin (qui donna de nombreux doges à la république vénitienne). Aujourd'hui, la villa, offerte à ce nouveau projet culturel, fait parti de l'héritage culturel de la région de Friuli Venezia Giulia.
Le directeur de la Villa Manin Contemporanea est le très célèbre italien Francesco Bonami, le très controversé conservateur de la Biennale de Venise 2003. Deux buts ont été fixés par Bonami et son équipe pour le centre: achever la collaboration permanente avec les plus prestigieux musées au monde et attirer l'attention sur l'Est (une tâche plus que compréhensible pour un centre situé à une heure des Balkans).
Le centre a ouvert ses portes avec deux expositions et un projet de sculpture (le tout jusqu'en novembre). L'exposition principale se nomme Love Hate: from René Magritte to Maurizio Cattelan;; y figure les chefs d'œuvres des collections du musée d'art contemporain de Chicago, englobant toute l'expression artistique des soixantes dernières années. Il peut être regrettable que le titre rappelle inévitablement le scandale italien de la dernière installation (évitable) de Cattelan à Milan. La seconde exposition, Vernice, est une enquête sur la manière dont la jeune peinture italienne est contaminée positivement par d'autres disciplines artistiques. Et enfin, le projet de sculpture du danois Jeppe Hein, qui a conçu deux sculptures aquatiques en extérieur en forme de labyrinth, une interprétation moderne des fontaines traditionnelles qui convient parfaitement au magnifique jardin de la Villa Manin.

www.villamanincontemporanea.it

  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art