Language and login selector start
Language and login selector end

Année Dalí: un regard ouvert

Il y a cent ans de cela, un 11 mai, est né à Figuras (Catalogne, Espagne) celui qui réussit à devenir un des représentants les plus marquants du surréalisme: Salvador Dalí. Au début de sa carrière artistique, il participa activement à la modernisation artistique en Espagne, où il devint rapidement une figure montante de l'art d'avant-garde et, ensemble avec son ami, le poète et dramaturge Federico García Lorca, et commenca à poser les bases littéraires et plastiques du surréalisme en Espagne. Mais c’est après s'être installé à Paris et avoir intégré le groupe surréaliste, conduit par l'écrivain André Breton qu’il fit ses débuts sur la scène internationale. Avec une technique exceptionnelle, une imagination délirante et une provocation maladive, il fut toujours une figure controversée, dont l'héritage artistique est d'une valeur incontestable. Pourtant, bien que la peinture constitue le noyau de sa production artistique, sa créativité débordante se matérialise en divers champs, même s’ils restent dans l'ombre de ses toiles.
Pour la commémoration du centenaire de la naissance de l'artiste, la Fondation Gala-Salvador Dalí et différentes administrations espagnoles ont oragnisé l'Année Dalí 2004. À travers un programme d'activités sans fin, qui comprend des expositions, des congrès, des publications et d'autres manifestations culturelles, on pourra appronfondir ses connaissances du peintre de renommée mondiale et des aspects moins connus de son œuvre.



Cover for Vogue. 1 April 1944
Courtesy MNCARS

Deux expositions d'ambition internationale auront lieu entre 2004 et 2005. La première, Dalí. Cultura de masas est actuellement présentée au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía - MNCARS (Madrid) jusqu'au 30 août 2004, et voyagera ensuite au Salvador Dalí Museum (Saint Petersburg, Florida, USA) du 1er octobre au 12 janvier 2005, puis au Museum Boijmans Van Beuningen (Rotterdam, Pays Bas) du 5 mars au 12 juin 2005. L'exposition qui compte plus de 400 pièces, composée de toiles, design, films et objets, se concentre sur la participation directe de Dalí à ce qu'on appelle la culture de masse: le cinéma, le dessin, la mode, la publicité, la photographie et la presse, un terrain dans lequel il s'amuse beaucoup. Dalí se sentait attiré par la culture industrielle et a maintenu tout au long de sa vie une étroite relation entre ce qui est considéré comme la culture haute et basse, une innovation du 20ème siècle.
La seconde, Salvador Dalí, antológica, pourra être vu au Palazzo Grassi (Venise, Italie) du 12 septembre au 09 janvier 2005, puis au Philadelphia Museum of Art (Philadelphie, USA) du 16 février au 15 mai 2005. Cette retrospective, qui comporte plus de 200 toiles, tente de faire connaître tous les média sur lesquels Dalí a travaillés au cours de sa vie: la peinture, l’écriture, le design de ballets et d’expositions, le cinéma, la publicité ; de plus, la thématique surréaliste, avec des apports d’autres mouvements, illustrant son intérêt pour la psychanalyse et la science.



El gran masturbador", 1929 Courtesy MNCARS

Au niveau national, le MNCARS présente une autre exposition, qui complète la précédente, intitulée Huellas dalinianas, jusqu’au 18 octobre 2004. Ensuite, elle voyagera à l’ARTIUM Centro-Museo Vasco de Arte Contemporáneo (Vitoria, Pays Basque) du 10 novembre au 27 février 2005. L’exposition suit les traces de Dalí dans l’art espagnol produit entre 1927 et la fin de la guerre civile espagnole (1939). 104 pièces (cadres, dessins, sculptures, photographies et collages) de 40 artistes exposent l’influence marquante de Dalí dans le surréalisme espagnol.
Parallèlement, d’autres expositions auront lieu qui présentent d’autres aspects de sa vie et de son œuvre: son travail comme illustrateur du Quijote, des photographies insolites, le Manifiesto amarillo ou le Manifiesto antiartístico catalán (qu’il signe en 1928 avec les critiques Sebastià Gasch et Lluís Montanyà, contre la culture classique catalane), dessin, etc.
Quant à la bibliographie du centenaire, un véritable torrent de publications a commencé a envahir le marché, incluant ses textes, car un des grands apports de l’année Dalí, c’est la découverte de cette facette de l’artiste. Déjà Lorca lui présageait un brillant avenir d’écrivain. Dans ce domaine, il surprend par son originalité, son expérience et son ingéniosité. L’œuvre complète de Dalí sera bientôt publiée en huit volumes, qui contiendront des textes autobiographiques, des textes en collaboration avec d’autres auteurs, de la poésie, du théâtre, du cinéma et des récits. Pour la première fois, le seul roman de l’artiste, Rostros ocultos (1943), sera publié dans une version non-censurée en Espagne. Des biographies, des monographies, des mémoires et entretiens, essais, textes sur Gala, livres de photographie et de nombreux catalogues viennent complèter l’offre.



Salvador Dalí - Busto de mujer retrospectivo, 1933
Courtesy MNCARS

Dalí réalisa de multiples et mémorables incursions dans le monde du spectacle: notamment sa participation au cinéma, où il collabora avec des figures majeures telles que son ami Luis Buñuel, avec qui il réalisa Un perro andaluz (1929) et La edad de oro (1930), les frêres Marx, Hitchcock, ainsi que des décors pour Spellbound (1945), ou Walt Disney. De même, il se chargea de la mise en scène et des costumes pour le ballet et le théâtre. En raison de l’Année Dalí, le Festival Castillo de Peralada (Catalogne) lui dédie de nombreux spectacles, dans lesquels il a collaboré: les ballets El sombrero de tres picos et El café de Chinitas (18 août 2004) y Dalidance, actuellement en tournée en Espagne. Le chorégraphe catalan Ramón Oller a récupéré quatre des décors créés par Dalí pour les ballets Bacchanale, Labyrinth et Mad Tristan, à l’affiche à New York entre 1939 et 1944.
Les évènements mentionés ne sont que quelques-uns des plus importants, mais à l’écart du programme officiel, on trouve toujours plus de nouvelles initiatives. Selon son commissaire, Monste Aguer, l’Année Dalí “se veut être un regard ouvert et différent aussi sur l’artiste que de la part du spectateur qui contemple sa création”. L’Année Dalí nous offre une excellente oportunité de pénétrer toutes les dimensions de la figure et de l’œuvre de cet artiste aux multiples facettes, et toujours actuel. Il s’est passé cent ans depuis sa naissance et l’intérêt pour Dalí est toujours vivasse et croissant. Cela prouve une fois de plus que le génie est intemporel. Serait-ce le secret de ses horloges molles?

dali2004.org
salvador-dali.org

Texto: Patricia Blasco
Traduction: Mathieu Ducollet
  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art