Language and login selector start
Language and login selector end

Book Review: Sarah Lowndes, Social Sculpture


Art, Performance and music in Glasgow

A social history of independent practice, exhibitions and events since 1971

L'histoire de l'art contemporain continue de s'écrire aujourd'hui, mais pas forcément là où l'on pourrait s'y attendre. La talentueuse chroniqueuse et critique d'art Sarah Lowndes raconte celle de Glasgow, la ville où elle a étudié, à la Glasgow School of Art, et y enseigne aujourd'hui. En 1993, elle créait dans cette ville le magazine Swing, le club Stiletto et la galerie-shop Echo Park.
Du début des années 70 jusqu'à nos jours, elle nous livre une chronologie vivante de la scène artistique écossaise. Dans son deuxième essai, les prémisses de la scène des arts plastiques et de la scène musicale se dessinent dans une métropole à l'expansion rapide. Cette ville a subit, il y a une trentaine d'années, comme beaucoup d'autres centres post-industriels européens, une forte crise économique et ainsi une remise en question idéologique de la société actuelle et de l'ordre social. Dans ce climat de chômage et de tensions sociales, une énorme énergie se développe au sein de la scène artistique, aussi bien à un niveau institutionnel que dans un cadre plus éphémère et underground.
Son travail se base sur la théorie de Joseph Beuys, qu'il a développée au cours des années 70, et qui élève l'homme au rang de décideur actif et responsable autonome de la structure sociale et l'évolution de la société. "Every human being is an artist, a freedom being, called to participate in transforming and reshaping the conditions, thinking and structures that shape and condition our lives," Joseph Beuys. ("Tout être humain est un artiste, un être libre, appelé à participer à la transformation et à la reformulation des conditions, de la pensée et des structures qui forment et conditionnent nos existences.")
La scène artistique et la scène musicale sont au centre de sa "social history" de Glasgow, qui est autant nourrie des aspects politiques et littéraires que de nombreuses interviews qu'elle a elle-même conduites. L'étude se lit comme un roman, à savoir comme une histoire inachevée - une histoire qui s'écrit sur des flyers et qui se déroule dans les clubs et les galeries. L'auteur décrit son ouvrage, non sans ironie, comme le meilleur guide de voyage pour ceux qui auraient l'intention de visiter Glasgow et elle raconte dans une interview : "I guess the main audience of the book is the people (...) in other cities who are also trying to make something happen on a grassroots level." ("Je suppose que les principaux lecteurs du livre sont ceux venus d'autres villes qui essaient également que quelque chose se passe au niveau de la base.")

Le livre de 424 pages (dont 48 pages illustrées en noir et blanc) est paru cette année chez l'éditeur britannique Stopstop.

ISBN 1 902052 02 1

Texte et traduction: Mathieu Ducollet

  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art