Language and login selector start
Language and login selector end

Farce et attrapes


Martin Creed, ‘Work No. 121’,2000, © Martin Creed.

Canular? Mystification? Crise du conceptualisme? La dernière exposition du Swiss Institute de New York déconcerte et interpelle par son concept curatorial radical : ne présenter que des oeuvres de tailles minimales ou immatérielles dans les vastes locaux du centre d'art. Ce lieu, qui s'est avéré ses dernières années comme l'une des plates-formes les plus innovantes et créatives en termes d'expositions dans la Grande Pomme, ajoute à son crédit grâce aux bons soins de John Armleder, nommé curateur de l'exposition de Noël. Maurizio Cattelan Le trublion genevois a invité une quarantaine d'artistes internationaux dont les Américains John Tremblay et Richard Artschwager, le Français Xavier Veilhan, l'Italien Maurizio Cattelan, les Suisses Sylvie Fleury et Olivier Mosset à garnir d'une manière très discrète le vide des couloirs du centre culturel suisse de Broadway jusqu'au 15 janvier de l'année prochaine. Résolument Dada, le projet apparaît comme une farce, un pied de nez au monde de l'art, mais aussi un hommage et une réflexion sur l'art conceptuel. Armleder propose une vision désincarnée et sans substance de l'art et appelle des artistes reconnus pour présenter des pièces que le spectateur ne pourra qu'imaginer. Ce travail n'est pourtant pas le fruit d'un enfant gâté. Avec finesse, Armleder détourne la sentence dadaïste : "Tout est Art" pour nous dire aussi que le rien, ou le presque rien en l'occurrence, c'est encore de l'art. L'artiste et curateur genevois poursuit avec érudition et une conscience profonde de l'histoire de l'art son exploration des notions de sens et de non-sens. Cette exposition, en bannissant les pièces concrètes et tangibles, fait appel à un sixième sens qu'on peut appeler imagination...
None of the above offre également un certain nombre d'objets, de tailles réduites comme l'exigeait Armleder, des plus triviaux aux plus élaborés ou singuliers comme l'hostie de Pierre Vadi, l'épingle à nourrice de Christian Marclay ou la peinture sur grain de riz d'Alix Lambert.

Ces différents objets sont disséminés, installés et combinés sur toute la surface du centre. Ils colonisent même ironiquement les rayons de la bibliothèque, comme si la place dans l'espace ordinaire d'exposition venait à manquer pour exhiber ces oeuvres minuscules. Ces différentes pièces mises en scène forment un ensemble, un tout homogène et l'exposition devient une oeuvre en elle-même. Cette pratique curatoriale impérieuse basée sur des pièges, des stratégies déceptives et des jeux de pistes découle d'une longue tradition artistique. Ainsi, l'artiste suprématiste Kazimir Malevich proclamait au début du 20e siècle qu'il avait atteint le sommet de l'abstraction en niant la représentation objective de l'objet avec sa série Blanc sur Blanc. L'initiative d'Armleder rappelle aussi une exposition-événement des années 50, lorsqu'Yves Klein avait pris possession de la galerie parisienne Iris Clert qu'il avait simplement repeinte en blanc et dotée d'une lumière bleue dans le cadre de son Exposition du Vide. Parenté et continuité paraissent évidentes au regard du travail des deux artistes. Armleder fonda dans les années 70, un groupe d'artistes, une galerie et une maison d'édition sous une même dénomination : Ecart. Il menait des projets, performances et événements en tous genres dans la droite ligne et parfois même en collaboration avec Fluxus, mouvement auquel Yves Klein a intensément participé. Par la suite, Armleder s'est retrouvé associé à d'autres mouvements comme le neo-geo ou neo-pop. Il n'est pourtant pas interdit de voir dans l'exposition du centre new-yorkais un hommage à l'artiste français ironiquement mort en sautant dans le vide en 1962.


None of the above, exposition réalisée par John Armleder au Swiss Institute de New York. Artistes exposés: Dave Allen, Richard Artschwager,Massimo Bartolini, Patterson Beckwith, Monica Bonvicini, Olaf Breuning, AA Bronson, Maurizio Cattelan, Martin Creed, Stéphane Dafflon, Philippe Decrauzat, Jason Dodge, Peter Fischli/David Weiss, Sylvie Fleury, Timothy Greenfield-Sanders, Fabrice Gygi, Alix Lambert, Bertrand Lavier, Christian Marclay, Tony Matelli, Mathieu Mercier, Simon Moretti, Olivier Mosset, Amy O'Neill, Genesis P-Orridge, Laurent Charles Pache, Steven Parrino, Mai-Thu Perret, Peter Pumpler, Gerwald Rockenschaub, Haim Steinbach, Rudolf Stingel, Blair Thurman, John Tremblay, Pierre Vadi, Xavier Veilhan, Lawrence Weiner, Jordan Wolfson

Texte: Sylvain Menétrey

  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art