Language and login selector start
Language and login selector end

Miyazaki, Moebius: deux artistes dont les dessins prennent vie


Totoro (1998)© Ghibli/Buena Vista International

Montée à partir de 300 dessins originaux venant le plus souvent des collections personnelles des artistes, une exposition propose un parallèle entre deux figures majeures du dessin et de l'animation.

L´Hôtel de la Monnaie de Paris. Une première salle propose un panorama exhaustif sur les oeuvres et évènements majeurs de la vie des deux artistes : Hayao Miyazaki (Tokyo, 1941), grand maître actuel de la japanimation, (Conan, le fils du futur pour la TOEI; Nausicaa,1984; puis après la création de son propre studio, Ghibli, Porco rosso,1992; Princesse Mononoke, 1997; Le voyage de Chihiro, 2001) et Moebius (Jean Giraud, Nogent-sur-Marne, 1938), illustrateur et collaborateur connu pour Blueberry (signé sous son vrai nom, avec Charlier au scénario) mais surtout touche-à-tout du monde de la science-fiction (L'Incal, Arzach, Les maîtres du temps pour la BD. Dune, Alien, Abbys, Tron, Le Cinquième Elément pour le cinéma). On y trouve, aussi bien des dessins originaux que des téléviseurs diffusant des interviews croisées, les coulisses de l'animation aux studios Ghibli et les nombreuses collaborations de Moebius pour le cinéma. Les organisateurs ont eu la bonne idée de faire se rencontrer Moebius et Miyazaki dans les Studios Ghibli (où ils réalisèrent l'affiche de l'exposition), et d´évoquer cette rencontre par des photos et des films. Les autres salles de l'espace d'exposition s'attachent à présenter des parallèles entre l'oeuvre des deux artistes. Grâce à une habile présentation - sur des panneaux circulaires, avec un artiste sur chaque face-, les parallèles sautent vite aux yeux et, alors que l'on aurait jamais soupçonné que deux artistes issus de cultures aussi différentes puissent être ainsi mis en écho, le fil directeur de l'exposition se met en évidence.



Moebius,Arzach,épisode Rhapsody © Moebius/Buena Vista International France

Chaque salle s´attache à dégager un thème commun aux deux artistes. Tout d'abord, la fascination pour les mondes invisibles, dans le profond animisme de Miyazaki et le contenu spirituel des dessins de Moebius. Au mur une citation de Moebius déclare : "Le dessin, c'est l'image d'une vie intérieure, mais ce n'est aussi qu'une image. Auparavant les dessins originaux se fondaient dans la diffusion. Aujourd'hui, on les regarde comme on écoute une seule note dans une symphonie et que, pourtant, on trouve belle. L'isoler, c'est lui rendre l'honneur d'avoir été créée unique, ponctuelle". Miyazaki, quant à lui, affirme : "Bien sûr que je crois à l'existence d'autres mondes que le nôtre ! S'ils n'existaient pas ce ne serait pas intéressant de croire. C'est comme l'amour : vous ne le voyez pas et il existe... parce que vous y croyez ! Tout est dans la croyance". La salle suivante étudie le bestiaire des deux artistes et met en évidence leur amour pour les héros flamboyants ou les monstres fantasmagoriques. Les études de personnage par Moebius révèlent une démarche très intéressante ; ce dernier y note toutes les caractéristiques physiques et morales des personnages, poussant même jusqu'à décrire l'odeur qu'ils dégagent. Les préoccupations écologiques sont aussi un vecteur commun des deux artistes avec la végétation luxuriante chez Miyazaki et les paysages minéraux chez Moebius.



Hayao Miyazaki,Laputa,the castel in the sky(1986) © Ghibli/Buena Vista International France

Un autre détail récurrent chez les deux dessinateurs, plus inattendu peut-être, est la fascination pour les mondes aériens. Les oeuvres de science-fiction de Moebius tendent toutes vers les espaces insondables de l'Espace intersidéral. Hayao Miyazaki est fasciné par les airs comme le dénote des titres tels que Le Château dans le ciel. De plus, pendant la Seconde Guerre Mondiale, son père, Katsuji Miyazaki, dirigeait l'entreprise familiale Miyazaki Airplane. Fasciné par les avions, Hayao développa, dès l'enfance, une passion dévorante pour les engins volants qui ne le quittera jamais et qu'il assouvira dans les dessins aéronautiques de Porco Rosso. L'exposition se termine sur une vidéo mêlant des images des principales oeuvres de Miyazaki et Moebius, ainsi que des films à la conception desquels Moebius a participé. Cette vidéo met encore plus en évidence les parallèles entre les mondes des deux artistes, le montage offrant des liens visuels entre chaque scène.


Depuis bientôt vingt-cinq ans, Moebius et Hayao Miyazaki font partager leurs mondes oniriques avec succès (aussi bien critique que commercial) comme en témoigne cette exposition, écho du culte populaire rendu à ces deux artistes ayant réussi à fidéliser un public, totalement dévoué, autour de leurs mondes.


Texte : Maxime Olivier

Miyazaki, Moebius : deux artistes dont les dessins prennent vie. Du 1er décembre 2004 au 13 mars 2005, Hôtel de la Monnaie de Paris.

www.miyazaki-moebius.com

  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art