Language and login selector start
Language and login selector end

Que se passe-t-il, quand deux artistes peignent le même tableau?


Michael Luther working at his picture (c) Michael Luther

Lorsque j´ai appris la nouvelle, j´ai eu de la peine à le croire. En comparant les deux images, j´ai dû me rendre à l´évidence. Par hasard et sans rien savoir l´un de l´autre, deux peintres, Michael Luther (Berlin) et Damien Hirst (qu´on ne présente plus) ont peint la même image!

Eté 2004. Michael Luther, inspiré par une photo en couverture du 'Berliner Zeitung', commence à peindre une oeuvre, devant servir de point départ à une série limitée. Le tableau représente le sauvetage d´une victime irakienne, abasourdie sous le choc d´un attentat ; et reprend exactement le motif de la photographie, dont la composition rappelle déjà fortement la Peinture Classique italienne. Si la lumière, le clair-obscur et les couleurs du tableau reflètent un traitement maniériste, l´oeuvre reste au premier abord très photo-réaliste. Le rapprochement avec une Descente de croix de Pontormo ou avec la dramaturgie du traitement des tableaux du Carravage semble intentionnel. Il y a quelques jours, l´attention de Michael Luther est portée sur le numéro de mars du magazine anglais, 'Modern Painters', dont la couverture est intitulée: Hirst/Carravagio. Il n´en croit pas ses yeux: sur une photo, illustrant l´article de Martin Gayford, il découvre Damien Hirst travaillant à un tableau, tellement semblable au sien, qu´on pourrait les confondre au premier abord! L´article explique que Hirst travaille depuis un long moment à la réalisation d´une série d´oeuvres totalement atypiques pour sa carrière. Cette production de Hisrt serait, de plus, difficilement comparable à toute autre oeuvre jamais réalisée ("not quite like anything anyone else has done either").
Bien évidemment, les deux tableaux ne sont pas absolument identiques. Si on laisse de côté le fait, qu´il est de tout facon impossible de peindre deux fois la même oeuvre ; les travaux de Hirst et de Luther présentent des différences certaines. Hirst ne semble pas s´être concentré sur le fort clair-obscur, visible dans l´oeuvre de Luther. De plus, on peut facilement remarquer que l´instant représenté par chacun des artistes, diffère légèrement. En effet la position de certains personnages dans le côté gauche, n´est pas tout à fait la même dans les deux cas.

Avouons donc, qu´il ne s´agit que d´une curieuse coincidence. Une étrange annecdote, qui mérite d´être mentionnée dans l´Histoire de l´art. Je suis maintenant très intrigué et impatient de voir comment cette histoire peut se développer du point de vue du marché de l´art. Chacun sait qu´à elles seules, les différences formelles ou stylistiques ne suffisent pas justifier les immenses écarts de valeur attribués par le marché à deux oeuvres comparables. Ce hasard de l´Histoire va sans doute bientôt pouvoir confirmer les mécanismes et les aspects les plus critiqués du marché de l´art.

Texte: Nicolas Clémens

Pour comparer les deux oeuvres, cliquez sur le lien suivant:

www.modernpainters.co.uk

  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art