Language and login selector start
Language and login selector end

Interview de galeristes - Gerd Harry Lybke, directeur de la galerie EIGEN+ART

en 1983 gerd harry lybke fondait sa premiére galerie á Leipzig. Il ouvrait quelques années plus tard sa deuxiéme succursale á Berlin et obtenait le statut de “global player”, devenant alors le représentant de quelques-uns des artistes allemands les plus en vogue comme Tim Eitel, Jörg Herold ou Neo Rauch, dont on dit qu’il existe des listes d’attentes pour se procurer une de leurs oeuvres...

Artfacts.Net: Monsieur Lybke, rares sont les galeries qui fetent leur 23éme anniversaire. Quel est votre secret ? Qu’est ce qui vous différencie des autres galeries?
Gerd Lybke:
vous venez vous meme d’énoncer l’une de nos particularités. Eigen+Art existe depuis plus de 20ans et compte malgré tout encore parmi les galeries qui sont compétitives sur le marché de l’art contemporain. Nous ne sommes pas des vendeurs mués par l’opportunisme, nous accompagnons au contraire les artistes dans la durée. C’est ca le secret. Nous travaillons de facon très suivi avec nos artistes. Les collaborateurs, et l’equipe de la galerie sont notre deuxiéme secret. L’equipe se connaît très bien, ses membres travaillent ensemble depuis un bon moment. Chez nous c’est la galerie qui se met au service de l’artiste et non pas l’inverse

Artfacts.Net: comment trouvez-vous ces artistes que vous représentez? Viennent-ils vous trouver á la galerie?
Gerd Lybke:
on se trouve d’aprés le principe “nous vous appelons, ne nous appelez pas” nous sommes depuis trés longtemps sur le marché mais je ne fais rien de plus que d’aller d’ateliers en ateliers, regarder autour de moi et aller aux foires, c’est á dire que je vois des choses nouvelles qui sortent, je suis les tendances et j’essaye de dénicher ce qu’il y a de meilleur. je vais aussi dans les écoles d’art, cependant je n’y “recrute” pas, mais j’attends quelques années pour observer le dévelopement de l’artiste aprés sa sortie de l’école



Birgit Brenner, "Installation "Die besten Jahre", à la Galerie EIGEN + ART Leipzig, bois, papier, impression, acrylique, marker, laine, ongles, variable, 2005
photo: Uwe Walter
avec l'amabilité de la Galerie EIGEN + ART Leipzig/Berlin


Artfacts.Net: quelle est la relation qui noue la galerie á l’artiste?
Gerd Lybke:
Il se passe en général bien 5 ou 6 ans avant que nous commencions réellement á collaborer avec un artiste. Nous passons d’abord en revue tout les matériaux mis á notre disposition par l’artiste et cela des mois durant aprés seulement nous nous engageons avec lui. Ensuite nous restons á ses cotés et nous le représentons de facon exclusive: pour tout ce qui touche aux transactions, l’artiste est exclusivement représenté par la galerie Eigen+Art. Nos artistes exposent naturellement dans des musées ou dans des sociétés d’amis des arts. Et nous cherchons aussi pour eux une autre galerie dans le monde avec laquelle nous collaborons, mais jamais plus d’une. Peu importe avec qui nous travaillons (galeries, institutions...), nous restons toujours les représentants exclusifs de l’artiste

Artfacts.Net: et quel roles les foires jouent-elles?
Gerd Lybke:
je pense que les foires sont avant tout des plateformes publicitaires pour les tout derniers travaux des artistes Il n’en va pas forcément que de la vente.Si je decide d’aller á une foire, c’est que j’ai gagné auparavant l’argent nécessaire pour couvrir le cout qu’occasionne ce genre d’événement afin d’etre á l’aise et de pouvoir travailler correctement, quelque chose de strategiquement intelligent, sans emmené avec moi de la marchandise dans le but de la vendre. Ce qui est important pour moi, c’est de montrer pour chacun des artistes un travail nouveau ou parmi les plus actuels, ceux qui sont placables, quelque chose de stratégique. Que ce soit vendable ou pas c’est une autre question. Je fais un travail de relations publiques. Je montre les travaux á un grand nombre de collectionneurs, de gens qui travaillent pour les musées, de commissaires, et c’est exactement le role qui est imparti á une foire.



Jörg Herold, vue d'une installation "Zeugnisse und Schriften der Reise eines,
Dokumentararchäologen", à la Galerie EIGEN + ART Berlin, 2005
photo: Uwe Walter
avec l'amabilité de la Galerie EIGEN + ART Leipzig/Berlin


Artfacts.Net: vous parliez á l’instant du marché de l’art. Ce marché, comment se porte-t-il á Berlin (et á Leipzig!)? Est-il vrai qu’il est ici moins développé qu’á Londres ou qu’á New-York?
Gerd Lybke:
le marché en soit est global, c. a d. qu’il est partout le meme. La seule difference réside dans le fait qu’en ce moment les conditions de vie sont plus favorables á Berlin pour les artistes- les loyers sont peu élevés et la politique excercée donnent á l’art une situation privilégié. Lorsque l’on est un global player a Berlin, c’est merveilleux! Lorsque l’on n’est pas un global player, et que l’on agit juste dans son petit domaine dans la ville, et que l’on est installé en tant que galériste, alors berlin est la meilleure place d’Allemagne, mais ce n’est pas aussi bien que New York ou Londres ou d’autres villes. La galerie doit se positionner de facon globale.

Artfacts.Net: Le marché est global mais est-il efficient?
Gerd Lybke:
l’information est globale. Le marché est global Ce que l’on veut acheter de nos jours, c’est la différence, la marque de fabrique. Aujourd’hui personne ne veut acheter de l’art qui est “bien” fait. Ce á quoi doit ressembler l’art international, ca n’interesse plus personne. On veut au contraire de l’art qui vient par exemple du Mexique, savoir que ca vient de quelqu’un qui est du Mexique, pour comprendre pourquoi la personne qui a fait ca l’a fait de cette facon la. C’est la question de l’oeuvre de l’artiste, de l’artiste lui meme et de son histoire. Le concept de l’oeuvre en soit est aujourd’hui trés important et naturellement le regard que porte l’artiste sur le monde dans lequel nous vivons. L’artiste doit avoir un point de vue. Il doit etre compréhensible, sa production artistique doit venir de sa personne, il doit etre individuel, son oeuvre doit lui etre identifiable á lui seul et á lui seul.



Yehudit Sasportas, "Night recording, black ants", dessin, encre de marker sur papier, 158 x 200 cm, 2005
photo: Uwe Walter
avec l'amabilité de la Galerie EIGEN + ART Leipzig/Berlin


Artfacts.Net: vous venez de dire que l’information est globale. Mais il y a une critique qui se fait et qui revient de plus en plus: les informations ne sont pas si facile que cela á trouver et que beaucoup de ces informations ne sont connus en temps réel que par les gens du milieu. Ne pensez-vous pas qu’il manque de transparence dans ce domaine?
Gerd Lybke:
eh bien je ne sais pas. Lorsque nous avons un travail, nous le proposons naturellement en premier lieu aux personnes que nous pensons etre les plus importantes, ou aux collections dans lesquelles ce travail a une chance d’atterir. Bien lorsqu’on est dans une situation aussi privilégiée on cible les travaux des artistes que l’on vend et comme tout le monde veut les acheter et que je suis en position de force je peux en temps que galériste vendre á qui je l’entends. Un galeriste qui pense plus loin que le bout de son nez et qui a un oeil sur l’avenir doit bien evidemment faire attention á qui il vend. Il faut éviter celui qui a de l’argent et dont l’interet est de speculer

Artfacts.Net: quel role joue internet dans la recherche d’information sur le marché?
Gerd Lybke:
je trouve que c’est une bonne chose d’avoir la possibilité de se renseigner d’une facon globale á tous moment et pouvoir faire des comparaisons, tout comme lors d’une foire. Il est important de préciser que ca ne pourra jamais remplacer le fait de pouvoir observer une oeuvre “pour de vrai”. Reste que pour ce qui s’agit de comparer ce medium est fantastique.

Artfacts.Net: que pensez vous du classement des artistes fait par Artfacts, qui mesure l’attention accordée á un artiste?
Gerd Lybke:
on y jette volontiers un coup d’oeil mais si l’on veut découvrir un artiste, le classement est dépassé.

Artfacts.Net: merci beaucoup monsieur lybke de nous avoir accordé cette interview
  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art