Language and login selector start
Language and login selector end

KIAF – Une foire avec une perspective d’avenir (Un rapport de Cai Wagner)


La 5ème Korean International Art Fair (KIAF) qui s’est terminée mardi à Séoul, a conclu sur beaucoup de bons messages. L’un de ceux-ci est l’élargissement de la foire l’année prochaine avec deux halles de plus dans l’ensemble d’exposition ultra-moderne COEX. Presque 160 galeries ont participé à la 5ème édition. L’Allemagne –présente avec le plus grand nombre de galeries étrangères – était suivie par 12 galeries japonaises et quelques unes venues de Françe , pays d’honneur de cette année à la KIAF. Au vu de la situation du marché et de la planification des organisateurs, le nombre des galeries étrangères doit encore continuer à augmenter. Et ce sera sans doute le cas, puisque Séoul devient de plus en plus intéressante pour les galeristes et offre une alternative aux foires Chinoises.

Strassenbild, Seoul
Seoul

Particulièrement pour l’exposant allemand, le voyage en Corée est une expérience étrangement positive. L’Allemagne et les Allemands sont très respectés, et il arrive de temps en temps qu’on rencontre un Coréen qui parle aussi l’allemand ou qu’on aperçoive une « Bräuhaus » ; les bars à bière (« Biergarten ») à Seoul s’appellent tout simplement « Hof ». La foire soutenue par l’association des galeristes coréens a – pour la première fois – réalisé une coopération orientée vers long-terme avec l’association des galeries berlinoises (LVBG). Avec un stand d’information de la LVBG à l’entrée de la foire, avec les trois galeries berlinoises DAM, HERRMANN & WAGNER et avec Galerie Michael Schultz, l’avant-garde de ce partenariat fut représentée par une exposition commune avec plus de 10 stands et une « Berlin Lounge ». La bonne nouvelle, c’est que, après des négociations tenaces, le sénat berlinois a enfin décidé de soutenir financièrement cette sorte de projets. A l’avenir, la LVBG assistera la mise en œuvre d’un point de vue logistique. Les collègues de l’association à Seoul pourront donc échanger des opinions avec un partenaire égal de Berlin.

Sven Herrmann, Herrmann & Wagner
Sven Herrmann, Herrmann & Wagner

Il n’est pas possible de s’ennuyer pendant ces 7 journées de foire. Du premier au dernier jour, elle est très bien visitée. La curiosité du public est grande et visible, bien qu’elle se cache parfois derrière une timidité asiatique. Pour les galeristes, il est conseillé de profiter du service d’un interprète, parce que la barrière linguistique limite très fortement les négociations et les échanges. L’intermédiation semble être la formule magique : l’offre de la KIAF est plutôt médiocre et possède les caractéristiques typiques d’une foire débutante dans un entourage difficile, comme par exemple l’Art Moscow
. Très cher et très bariolé, ça va ; on achète aussi les Blue Chips ici et évidemment les artistes locaux. Cependant, les conditions de base pour ce qui est du contenu manquent au domaine de jeunes artistes internationaux. Cela se remarque aussi au manque des magazines d’art importants. La KIAF doit ici faire mieux, et c’est faisable.

Stand LVBG
Stand LVBG

La prochaine foire aura lieu début mai 2007. Si l’on visite la KIAF 07, on devra aussi prendre assez de temps pour la scène des galeries à Seoul ainsi que pour une excursion aux montagnes entourant la ville ultra-moderne et gigantesque. A la foire et à la ville, la règle grossière, c’est : tout ce qui compte, c’est l’orientation. On s’entend souvent à l’aide de cartes et d’esquisses. Pourrait-ce être mieux pour des galeries?

www.kiaf.org

  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art