Language and login selector start
Language and login selector end

Art Bodensee '06


Art Bodensee

Aujourd’hui, l’Art Bodensee ouvrait ses portes pour la sixième fois. Environ 50 galeries participent à la foire autrichienne à Dornbirn (Allemagne). Artfacts.Net a interviewé Roland Falger, le directeur de la foire, et lui a posé quelques questions sur l’histoire et le sens de la foire. Une autre interview, cette fois avec Bernd Geserick (de la “Fischerplatz Galerie”, Ulm, Allemagne)se trouve dans la deuxième partie de cet article.





Roland Falger


Artfacts.Net: C’est la sixième edition de l’art bodensee. Vous rappelez-vous encore des débuts ? Tous vos objectifs ont-ils été atteints ?

Roland Falger: En 1999, de premières discussions avec le galeriste viennois Manfred Lang sur une foire de l’art à Dornbirn eurent lieu. Peu à peu, on pu constater que le courage pour une foire d’été et la location avantageuse près des frontières de l’Autriche, de l’Allemagne, de la Suisse et du Liechtenstein offraient un grand potentiel pour une foire d’art. En coopération avec 40 galeries renommées de ces quatre pays, nous avons finalement lancé la première de l’ « art bodensee ». Et, grâce, à la top-qualité des œuvres exposées, la foire a atteint une grande popularité. C’était un vrai succès.
La barre était donc mise très haut, et ce fut un défi de maintenir ce niveau de qualité pour la deuxième édition – mais nous y sommes arrivés grâce à l’engagement des galeristes internationaux et des critiques positives.
Les premières années, l’éducation de l’art et la didactique étaient même plus exigées qu’on ne l’avait supposé, et beaucoup de nouveaux acheteurs d’art et de collectionneurs purent être soutenus. La foire Dornbirn est extrêmement heureuse d’offrir une plateforme (l’ « art bodensee ») à l’art contemporain et à la promotion de jeunes galeries, ainsi que de lancer de nombreuses initiatives commerciales.




Preview at the Galerie Baumgartl

Artfacts.Net: Comment se présentent les chances de l’ « art bodensee », vu la compétition constamment grandissante ?
Roland Falger: C’est crucial que les galeristes atteignent un succès durable à l’ “art bodensee”. Dornbirn est devenu un tuyau pour le jeune art qui monte. Et pour la région avoisinante du Lac de Constance, Dornbirn offre des œuvres de première qualité de stars internationales.
Finalement, au cœur de l’été, un produit spécial avec un spectre inégalé et une clarté simultanée est offert non seulement aux visiteurs, mais aussi aux exposants. Le grand nombre des galeristes qui reviennent (environ 85 %) est la meilleure preuve que l’ « art bodensee » a grandi d’une exposition régionale d’art à une foire commerciale internationale. Les buts que nous nous sommes fixés pour 2006 sont les suivants : la consolidation de la foire comme lieu de rendez-vous pour les invités internationaux, de bons achèvements et de nouveaux contacts pour les 50 galeries, ainsi que la reconnaissance par l’ensemble de l’espace germanophone de la région de Vorarlberg en tant que centre de l’art contemporain.

Artfacts.Net: Comment définissez-vous personnellement le « bon art » ?

Roland Falger: Les dernières années, le team de la foire „art bodensee“ a appris beaucoup sur les beaux arts, sa première « division » et ses « héros locaux », sur les fonctions des galeries, sur les formes de l’art et l’établissement et le développement d’une collection.
L’avantage d’une foire d’art d’été à Dornbirn, c’est la possibilité de discuter sur chaque œuvre avec le galeriste et l’artiste. La garantie que des images ou des sculptures subjectivement « nonchalantes » soient aussi de bons investissements complète le plaisir de l’achat de l’art.




Bernd Geserick (left) and Artur M. Holweg (Artfacts.Net)


Interview avec Bernd Geserick Fischerplatz Galerie

Artfacts.Net: M. Geserick, la Fischerplatz Galerie représente des poids lourds comme Niki de Saint Phalle, Eduardo Chillida ou Günther Uecker et elle participe à l’"art bodensee" depuis le début. Pourquoi est-ce que cette foire vous attire ?

Bernd Geserick: La Fischerplatz Galerie est basée à Ulm (Allemagne), et elle est donc facilement accessible pour les collectionneurs de l’Allemagne, de la Suisse, de l’Autriche et du Liechtenstein. Des collectionneurs peuvent nous rencontrer – galeristes et artistes – à l’ “art bodensee” et ils aiment bien venir nous voir ensuite dans nos galeries chez nous.



Fischerplatz Galerie, Ulm

Artfacts.Net: > En quoi est-ce que l’ "art bodensee" excelle comme foire ?

Bernd Geserick: Les petites foires respectent encore les galeristes en tant clients. Des solutions insolites peuvent être apportées à des problèmes inhabituels, et personne, dans l’organisation, n’est borné. La critique est prise au sérieux, et des problèmes sont en train d’être résolus. Je trouve ça bien. Il y a un phénomène pareillement positif à remarquer chez les organisateurs de l’ « Art.Fair » à Cologne.

Artfacts.Net: La « Preview » était très bien visitée, les organisateurs sont contents. Pensez-vous qu’il y aura aussi un succès financier?

Bernd Geserick: Chaque année depuis son début, l’ "art bodensee" est devenue de plus en plus prospère pour la "Fischerplatz Galerie". La raison pour cela est certainement les contacts cumulatifs. Au premier jour, je pouvais déjà vendre quatre grandes pièces d’exposition ; même une œuvre à un collègue (galeriste) – une autre particularité de cette foire. L’ambiance familiale permet une approche très sympathique entre les galeristes. Le succès d’une foire ne dépend pas seulement des ventes directes à la foire, mais aussi des affaires après la foire. Un contact qui semble être insignifiant au début peut devenir une relation d’affaires durable. L’ “art bodensee” » est un très bon exemple pour cela.



Fischerplatz Galerie, Ulm

Artfacts.Net: Comment jugez-vous le développement de la foire, et quelle sorte de développement souhaitez-vous à l’ « art bodensee » ?

Bernd Geserick: L’ “art bodensee” a appris de plus en plus chaque fois. La deuxième et la troisième année, le développement a stagné un peu ; les organisateurs ont réagi, et ils ont fondé un conseil consultatif qui a annuellement amélioré la qualité depuis ce jour. Cela devrait continuer ainsi. De plus, une expansion régionale ou bien une internalisation pourrait donner une autre impulsion même si ce n’est certainement pas facile d’attirer une galerie américaine en Europe au cœur de l’été.

Artfacts.Net: Merci beaucoup pour l’interview. Nous vous souhaitons encore plus de bons contacts.





Commentaires:




Klaus D. Bode next to an object from Hans Karl Busch

Klaus D. Bode Galerie & Edition Bode GmbH:

« Cette année, nous participons pour la deuxième fois, après le grand succès financier de l’année passée. Le caractère privé et l’atmosphère relax font de la foire un vrai plaisir. Malgré les températures africaines, un public nombreux, intéressé et compétent a participé à la ‘ Preview ’. Nous reviendrons l’année prochaine. »




Sven Purrmann

Sven Purrmann, Kunsthandel Sven Purrmann:

« Je suis ici pour la première fois. L’apparition du public à la ‘ Preview ’ a surpassé mes attentes. C’est frappant que le public soit beaucoup plus intéressé aux œuvres d’art qu’au galeriste. Cet aspect de la foire est très intéressant pour un néophyte. »





The Collector Leo. J. Koenders together with Sabine Rieck (Artfacts.Net/Amsterdam) and Artur M. Holweg (Artfacts.Net, Berlin)


Interviews: Artur M. Holweg
Traduction: Armi Lee

www.dornbirnermesse.at

  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art