Language and login selector start
Language and login selector end

Discussion avec Anneke Oele d'Art Amsterdam 2008


Anne Jaap de Rapper, La Mouton Parfumé #7, 2007



Par Manuel P. Caballero


La 24ème édition d'Art Amsterdam offre une nouvelle approche. Depuis qu'Anneke Oele est devenue Directrice, elle a donné un nouvel entrain à un salon qui avait presque disparu , lui redonnant années après années une impulsion grandissante au niveau local.

Alors que le marché actuel reste saturé, la foire a réussi à créer une niche pour elle-même et est devenue une date incontournable pour les galeristes, les curateurs et les collectionneurs des Pays-Bas, de l'Allemagne et de la France. Il y a pas moins de 125 galeries, dont 32 internationales venant de 6 pays différents. L'Allemagne est particulièrement bien représentée à cette foire et joue un rôle de plus en plus important sur la scène internationale.

Art Amsterdam fait partie du calendrier des salons d'art, côte-à-côte avec d'autres évènements importants, comme ceux de Bruxelles ou de Cologne, qui se tiennent en même temps au mois d'avril et qui étaient en compétition ces dernières années. D'un autre côté, Art Bâle se tient en juin. Cette dernière est clairement établie comme une salon prestigieuse qui a grandit au cours des dernières années suite au nombre croissant de salons distinguées et satellites dédiées aux galeries débutantes et aux nouveaux concepts artistiques.

Il était nécessaire de redéfinir complètement Art Amsterdam et les bons résultats du processus de changement qui a pris plusieurs années sont remarquables. Grâce à un entretien décontracté avec Anneke Oele, la Directrice du salon, nous avons analysé les éléments clefs de ce processus, et les changements de cette année.

Au sujet de l'ouverture, la Directrice dit qu'elle est " … très heureuse. C'était incroyable, les gens voulaient tous me remercier. Pendant longtemps, la foire était ignorée, principalement parce qu'elle n'était pas de qualité. Ces six dernières années, j'ai essayé de l'améliorer et les gens sont surpris des progrès accomplis et ne peuvent pas croire que nous ayons atteint ce niveau si élevé. Nous pouvons maintenant nous comparer aux standards internationaux. " L'architecture de l'exposition semble également très intéressante pour les visiteurs " … grâce aux espaces ouverts et bien éclairés que nous avons cette année-ci ; de plus, le temps est merveilleux et nous pouvons ainsi profiter de la lumière naturelle tout le temps. "

Sur la foire, il règne une sorte de calme qui n'est pas très habituel pour les galeristes. La Directrice considère que les aspects techniques constituent un point important car " … ils sont essentiels pour créer une atmosphère entre les galeristes et les visiteurs. J'ai été commissaire et historienne d'art et je n'essaie pas d'organiser un salon traditionnel, mais plutôt une exposition. Je veux donner aux gens l'impression qu'ils sont dans un musée. " Et l'on peut voir cela au travers des stands d'exposition individuelle, une initiative suivie par 18 galeries cette année à Art Amsterdam.

Nous ne devons pas oublier qu'une salon d'art est, avant tout, un marché : vendre et acheter. Anneke Oele a toujours eu cela présent à l'esprit et elle a ainsi mis en place un nouveau programme VIP de manière à attirer plus de collectionneurs à Amsterdam. " Avant de mettre en œuvre le programme VIP, je voulais être sure que la foire soit suffisamment bonne. Nous avons commence l'année passée. Nous avons suggéré aux galeries d'inviter leurs meilleurs collectionneurs à Amsterdam et nous avons payé pour l'hôtel, pour voir comment cela se passerait. Mon idée était d'amener des collectionneurs internationaux qui ne seraient sinon pas venus. "
Dans le même esprit, une autre initiative de ce genre est le " Jour des collectionneurs débutants ", qui essaie de promouvoir l'esprit de collection auprès de 17 à 22 ans. Cela peut paraître un défi, mais d'après la Directrice d'Art Amsterdam, " C'est la cinquième année que nous organisons cela et ça a été un succès. Plusieurs études indiquent que les personnes de cette tranche d'âge sont plus réceptives à l'art. Grâce à cet évènement des jeunes personnes seront conseillées par des collectionneurs pertinents, qui guideront leurs premiers achats. J'ai acheté ma première œuvre quand j'avais 16 ans. Je ne sais toujours pas pourquoi, mais je sais que je voulais vraiment l'avoir. Ce fut la première d'une longue série. Il ne s'agit pas de transformer ces jeunes en collectionneurs, mais plutôt de leur fournir un conseil professionnel. "

Johan Tahon, Kleine witte balsem, 2007

Pour ce qui est des ventes, il est difficile de faire le point avant que Art Amsterdam se termine. Cependant, sur la base des ventes du premier jour, il semble que les statistiques soient bonnes. De ce point de vue, Anneke Oele pense que " Un propriétaire de galerie se doit de comprendre les collectionneurs d'un pays hôte donné. Il est normal que les foires fonctionnent mieux pour les galeries locales, mais la clef du succès est la capacité d'une galerie à vendre aux collectionneurs étrangers. C'est bizarre, mais dans chaque pays, les collectionneurs sont différents. Par exemple, les collectionneurs belges préfèrent se promener de stand en stand et parler aux galeristes quand ils le décident. En Hollande, les choses sont différentes et les galeristes devraient savoir que les collectionneurs préfèrent être abordés directement pour qu'on leur présente les œuvres ".

Un autre projet d'intérêt est le musée Boijmans Van Beuningen, qui consiste en un haut bâtiment (dont un modèle réduit impressionnant peut être vu à la foire) qui sera construit à Rotterdam. La moitié de son espace d'exposition sera dédiée à une collection permanente et l'autre moitié sera donnée ou louée à des collectionneurs privés. La Directrice d'Art Amsterdam dit que " c'est une approche très sage. Les collectionneurs privés sont de plus en plus importants et les musées ne peuvent ignorer cet aspect. Le Collectiegebouw (bâtiment des collectionneurs) propose des contrats à long terme avec les collectionneurs privés, pour qu'ils puissent y conserver leurs œuvres et, en même temps, les montrer dans le cadre d'un musée. Les collectionneurs peuvent aussi organiser leurs propres évènements artistiques dans cet espace, qui a été développé par l'équipe d'architectes du MVRDV. Ce projet ouvre de nouvelles opportunités pour les musées, et c'est ce qui me plaît le plus dans ce projet. Bien que les œuvres n'appartiennent pas au musée, elles aideront à compléter et étendre les expositions proposées ".


Traduction: Jean-Marie Buon

www.artamsterdam.nl

  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art