Language and login selector start
Language and login selector end

Studio Olafur Eliasson – un compte rendu de lecture


Il existe ces livres surdimensionnés et très volumineux qui sont non seulement impressionants en terme de format, mais aussi peu maniables à l’usage. Ils sont certainement frappants et lourds. Ces dernières années, l’édition Taschen a dédié plus d’attention à ce format de livre et a publié plusieurs volumes de ce genre pour les bibliophiles – p.ex. sur Nobuyoshi Araki, Helmut Newton, Diego Rivera et Michelangelo – un effort plutôt rare pour une maison d’édition qui put être réalisé grâce à la passion personnelle de l’éditeur Benedikt Taschen pour l’art en général, et particulièrement pour l’art contemporain et l’architecture. Récemment, l’artiste danois Olafur Eliasson a été honoré avec un livre de grand format. La date de publication de « Studio Olafur Eliasson » est choisie soigneusement vu qu’il a fait sensation, ces jours-ci, avec son projet extérieur populaire « The New York City Waterfalls », et pas seulement dans le monde artistique.

Mais seules quelques unes des ses oeuvres ont un succès aussi étendu que les chutes d’eau artificielles que l’artiste de 41 ans a installées à l’East River à Manhattan et Brooklyn (www.nycwaterfalls.org). La plupart des ses travaux sont conçus pour des galeries, des associations d’art, des musées, des collections et des expositions temporaires et restent donc dans le cercle intime d’une communauté d’art élitiste. C’est en raison du caractère d’objets, d’environnements et d’installations intérieures qui avoisinent des expériements physiques, de l’architecture et de l’aménagement paysager, et qui sont souvent spécifiques à l’endroit. Quand une exposition est finie, beaucoup de ces œuvres sont démontées, et tout ce qui en reste, ce sont des souvenirs, des articles de presse, des photographies ou des films. C’est donc un coup de chance qu’Eliasson et Taschen soient parvenu à mettre une collection ensemble et à obtenir la contribution de l’historien de l’art Philip Ursprung au livre en tant qu’auteur. Le résultat est un livre illustré merveilleux qui répond aux exigences non seulement visuelles, mais aussi intellectuelles. Sur plus de 500 pages, une œuvre artistique éclot qui, dans sa richesse et son pouvoir, est sans doute seulement connue aux initiés jusqu’à ce jour, et qui fait définitvement partie du plus palpitant de l’art contemporain.

En ordre alphabétique, Eliasson a conçu 26 chapitres dont chacun est classé sous une notion ; sur la base de cette notion, des excursions à sa création sont faites. Ces concepts – « architecture », « beauty », « colour », « democracy », « experiment » etc. – sont des portes menant à l’atelier de l’artiste, à ses idées, ses concepts, aux œuvres d’art finies et aux expérimentations non-finies, aux collections de matériel et à l’archive. La plénitude de texte et d’images est excessive, mais pas fatigante, et elle prouve comme il est difficile de vraiment saisir les créations de cet artiste dans toutes ces facettes. Utiles dans ce contexte sont les conversations entre Eliasson et Ursprung lesquelles, d’ailleurs, sont aussi classées sous les lettres, et lesquelles permettent à l’auteur ou l’initiateur de toutes ces creátions de prendre la parole.

Le livre commence avec un essai détaillé par Philip Ursprung qui parle de l’atelier berlinois d’Eliasson et décrit précisément comment les œuvres y sont défrichées, développées et produites. L’introduction offre un aperçu de la nature atelier et laboratoire de cette entreprise d’art où plus de 50 employés travaillent – de l’architecte et l’ingenieur à l’artiste, l’archiviste et au secrétaire. Il devient évident en quoi une équipe engagée et partiellement autonome et active dans le développement d’idées est important pour Eliasson – sans cette équipe, il ne serait pas capable sans doute de maintenir sa position forte dans l’art contemporain. C’est cette équipe qui fait du Studio Eliasson un tel succès, et à qui est enfin rendu honneur avec un monument sous la forme de ce livre.


Jens Pepper

www.taschen.com

(29.9.2008)

  • ArtFacts.Net - votre fournisseur d'expérience au service de l'art

    Depuis sa création en 2001, ArtFacts.Net™ a mis au point une base de données grâce à sa collaboration avec des galeries, des musées, des foires d'art et des associations nationales et internationales de vendeurs d'art